Qui veut « Sortir par la fenêtre » !?

La fenêtre est le miroir de l’âme de la maison. Tristan Alleman

« Sortir par la fenêtre » est un projet visant à faire se faufiler l’art chez chacun, pour que s’échappe son imagination et qu’elle entreprenne un dialogue avec la rue.

Après les longs mois d’ombre et de silence imposés par la crise sanitaire au monde de la Culture, notre Secteur des Arts plastiques de la Province de Hainaut a souhaité interroger de jeunes plasticiens sur leur vision de l’intériorité et du quotidien. Un ensemble d’idées a jailli rapidement. Il était question de dialogue, d’interface pour rencontrer le public, de rupture de la frontière entre le dedans et le dehors. L’intervention devait pouvoir se concrétiser le plus simplement du monde. Comme la lumière qui chaque jour vient s’immiscer dans le salon, il fallait laisser la création pénétrer le quotidien.

Quatre plasticiens du Hainaut, particulièrement sensibles à l’intime et dont les travaux abordent régulièrement ce qui rythme le quotidien, ont été conviés à participer au projet. Luna Lambert, Sara Signore, Benoit Bastin et Maxime Coton, aiguillés par l’éditeur Bruno Robbe, ont entrepris une réflexion sur le lieu où se croisent le Moi et le Monde, à savoir : la fenêtre.

(c) Milena Trivier, portrait de Maxime Coton

Un projet participatif a donc vu le jour, où chaque citoyen qui le souhaite, peut devenir son propre scénographe en adoptant une oeuvre éphémère. Ces propositions de papier, ce sont des affiches que l’on peut placarder aux carreaux. Par le truchement de ces fragments poétiques, chacun peut sortir par sa fenêtre et laisser entrer l’autre chez lui.

(c) Sara Signore

Ces créations éditées sous l’oeil aiguisé de Bruno Robbe, font l’objet d’une impression en quadrichromie en tirage limité et sont rassemblées au sein d’une pochette composée par notre éditeur. Le Secteur de la Littérature de la Province, partenaire du projet a associé à ces oeuvres des textes de Tristan Alleman. Une constellation de mots gravitant autour du thème central de ce projet, avec des poèmes, des aphorismes et des humeurs de fenêtres, a coulé de la plume de cet auteur lauréat du prix Gauchez Philippot 2020.

(c) Luna Lambert

Qui prête ses fenêtres au projet prend le risque d’entreprendre une conversation avec la rue, car ces orifices sont à la croisée de tous les regards : ceux du dehors et ceux du dedans !

Pour ceux qui le souhaitent, les pochettes seront distribuées par les artistes le samedi 16 octobre, dès 16h30, aux Anciens Abattoirs de Mons, dans le cadre de l’exposition du Prix du Hainaut des Arts plastiques.

Affichez ces oeuvres éphémères chez vous et envoyez-nous une photo de votre installation ou publiez la avec le #sortirparlafenêtre 

« Sortir par la fenêtre » est une initiative du Secteur des Arts plastiques de la Province de Hainaut en collaboration avec le Secteur Littérature de la Province de Hainaut, la Maison Losseau, Les Éditions Bruno Robbe, et les 5 artistes qui accompagnent ce projet.

Communiqué de presse *Sortir par la fenêtre*

TRISTAN ALLEMAN

Mons,1963 / tristan_alleman@hotmail.com

Le texte court, souvent à mi-chemin entre le poème et la nouvelle, est le terrain d’exploration favori de cet écrivain sensible, amoureux du quotidien et de l’immédiateté.

 

BENOIT BASTIN

Montigny-le-Tilleul, 1991 Peinture, Académie des Beaux-Arts, Tournai

www.benoitbastin.com

 

MAXIME COTON

La Louvière, 1986 STIC, ULB, Bruxelles Radio Télévision Multimedia, INSAS, Bruxelles

www.maximecoton.net

 

LUNA LAMBERT

Tournai, 1997 Peinture, Académie des Beaux-Arts, Tournai

https://www.instagram.com/collection.de.vie/

https://www.facebook.com/collectiondevie

 

SARA SIGNORE

Woluwe-Saint-Lambert, 1994 Image dans le milieu, Arts2, Mons

sig25no04re94@gmail.com

 

Infos pratiques

Exposition du Prix du Hainaut des Arts Plastiques

Anciens Abattoirs – Grande Halle, 17, rue de la Trouille, 7000 Mons

Du mardi au dimanche de 12h à 18h

www.polemuseal.mons.be

 

Avec l’aide des Éditions Bruno Robbe, Frameries, du Centre de la Gravure et de l’Image imprimée, La Louvière, du MAC’s – Musée des Arts Contemporains, Hornu, la Maison Losseau, Mons, TAMAT – Musée de la Tapisserie et des Arts Textiles de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Tournai et du BPS 22-Musée d’art de la Province de Hainaut, Charleroi.

D’autres articles

ARTOUR conjugue l’image

ARTOUR conjugue l’image

La biennale ARTOUR dont le calendrier a été quelque peu chahuté par la crise sanitaire, vient d'être inaugurée à La Louvière. Cette année, pour sa...

Suivez-nous sur Instagram & Facebook !

Aller au contenu principal