Bourse aux artistes investis dans la culture en Hainaut

14/01/2021

En avril dernier, avec une perte de 93 % de ses recettes propres, la culture était identifiée par l’Economic Risk Management Group 1 comme le secteur le plus impacté par la crise du COVID. À ce jour la situation reste très difficile sur le terrain. En témoigne le message lancé par la Fédération des employeurs des arts de la scène « 200 jours de silence, 200 jours sans culture, 200 jours sans vous » largement relayé sur les médias sociaux ces derniers jours…

Consciente de cette dure réalité, fin 2020, la Province de Hainaut a souhaité consolider son soutien aux partenaires et acteurs culturels de deux manières. En allouant tout d’abord une subvention complémentaire de 1.400 € à chacun des trente-quatre centres culturels locaux du Hainaut. En votant également un budget de 20.000 € pour le financement de projets portés par des créateurs hainuyers. Elle a pour ce faire lancé un appel auprès des artistes investis en matière de culture sur son territoire, avec l’aide des Centres culturels régionaux reconnus par la Fédération Wallonie-Bruxelles.

L’Eden, la Maison de la culture de Tournai, Central et la Maison culturelle d’Ath ont collecté l’ensemble des propositions et ont constitué 4 jurys avec Hainaut Culture afin d’analyser ces projets relevant de toutes les disciplines. Parmi des dizaines de propositions, 16 dossiers ont été retenus et sont en cours de réalisation. Cette moisson d’idées ayant germé dans l’imaginaire de plasticiens, musiciens, acteurs, etc., confirme la grande diversité de sujets et de formes en matière de culture dans notre province. Derrière ces spectacles, expositions, publications, performances, concerts, nous trouvons des femmes et hommes qui interrogent des publics très variés. Leurs créations feront pour la plupart partie de la prochaine programmation des centres culturels associés à la bourse.

L’enveloppe financière amenée par la Province de Hainaut est de 5.000 € par centre culturel régional, chacun ayant retenu quatre projets.

Les lauréats

Via la Maison culturelle d’Ath, l’enveloppe attribuée permettra de voir éclore :

  • «Sous la Table», une installation participative pour les parents et les enfants, à la croisée des arts plastiques et des arts de la scène, rêvée par le Théâtre des Zerkiens ;
  • «Ballodromes» d’Andy Simon, qui veut préserver les traces de la balle pelote, sport populaire sans doute voué à disparaître ;
  • Le spectacle de rue «Félicitations (titre provisoire) autour de la maternité, monté par la compagnie des Rotules Effrénées ;
  • La création «SHOT» ayant pour thème l’alcoolisme mais abordé avec légèreté par Laurent Dauvillée.

Via Central, plusieurs collaborations, mêlant elles aussi les disciplines, ont été retenues :

  • La performance sonore et visuelle «House 27» du collectif Ghostwriters (Claire Ducène et Christophe Bailleau), nous plongera au cœur d’une maison rêvée ;
  • La «Youpie Factory» animée par Sarah Vandersteenen, Joris Oster et Mehdi Missoumi proposera une installation d’un ensemble d’images capturées sur le net et détournées à travers le son, la peinture et la lumière ;
  • La collaboration Electro pop / Rock entre « Rosebud & SENSO » (Antonio Barindelli, Raymond Tornabene et Senso Nzuzi) aura les moyens grâce à la bourse d’enregistrer son premier EP ;
  • Le spectacle «le roi est mort», déambulation poétique, musicale et visuelle associée à une carte subjective, de Laurent Taquin et Cécile Balate sera lui aussi en représentation en Hainaut dans les prochains mois.

 

Ont retenu l’intérêt des membres du jury, à la Maison de la culture de Tournai :

      • Léo Devaddère et son travail de recherche poétique sur l’impression au départ d’écorces d’arbre prendra la forme de l’exposition « Gravures d’Écorces »;
      • «Les fantômes de la rivière », de l’artiste Sofhie Mavroudis, dont l’œuvre engagée aborde les migrants qui traversent le fleuve Evros (frontière terrestre naturelle entre la Grèce et la Turquie) ;
      • Le groupe Duo Nysos a pris une direction particulière avec la crise du Covid en proposant quotidiennement des sessions musicales via Facebook. Ses membres pourront enregistrer l’album «Home Alone» avec le soutien de la bourse ;
      • Le quatrième projet retenu est celui des musiciens Benjamin Macke et Eloi Baudimont qui envisagent la création de « Ciné-Concert» en se basant sur le matériau visuel constitué par un ensemble de dons de vidéos remis par des citoyens à la télévision locale No télé.

 

Les projets émergeant de l’appel lancé avec l’aide de l’Eden auront tous une forme plastique :

      • Le sculpteur Sylvain Patte propose la création du «Grall» abordant la question du leurre du chômage comme un paradis de l’aide sociale, alors qu’il s’agit pour lui d’une forme d’insécurité existentielle, de précarité ;
      • «Mis en bouteille au château» est une collaboration entre le musicien Quentin Hanon aka Johnny Superglu et Benoit Bastin (plasticien), qui se concrétisera par le pressage d’un vinyle ;
      • Eliott Delafosse avec «Tracking Larry» prépare une performance incluant musique, vidéo et arts numériques, questionnant l’usage des technologies numériques et leurs dérives ;
      • Le film «Barbara III» imaginé par Nicolas Clément (photographe) et Barbara Massart (artiste textile) et composé de tableaux magiques, surréalistes et comiques mettant en scène la protagoniste au sein de paysages réinventés sera en partie tourné à Charleroi, avec la collaboration de l’Eden.

 

1Pour analyser les conséquences économiques de la crise sanitaire et lutter contre celles-ci, le gouvernement a décidé le 19 mars dernier de créer l’Economic Risk Management Group (ERMG).

D’autres articles

Aucun résultat

La page demandée est introuvable. Essayez d'affiner votre recherche ou utilisez le panneau de navigation ci-dessus pour localiser l'article.

Suivez-nous sur Instagram & Facebook !

Aller au contenu principal