Création de la Commission des Loisirs de l’ouvrier en 1919

03/05/2021

Le 4 mai est une date anniversaire importante pour la Province de Hainaut et plus particulièrement pour ses services culturels.
En effet, si elle vit le jour le 1er avril 1919, c’est le 4 mai de la même année que s’est réunie pour la première fois la Commission provinciale des Loisirs de l’Ouvrier (CPLO), portée par Paul Pastur et à laquelle ont été associés Jules Destrée ou bien encore Joseph Wauters, alors Ministre de l’Industrie du Travail et du Ravitaillement.
Cette toute première réunion, le 4 mai 1919, s’est tenue à La Louvière, en vue d’examiner les moyens dont disposeraient les ouvriers pour utiliser leurs loisirs, la journée de 8 heures étant acquise… l’occasion de rappeler aussi toutes les luttes menées par des travailleurs en vue de réduire la durée quotidienne de travail, et de revenir sur la date du 1er mai qui commémore ces luttes avec une journée choisie en hommage « aux martyrs » de Chicago de 1886.
Dans la foulée de cette première rencontre de la CPLO à La Louvière, un crédit d’1.000.000 de francs sera voté en 1919 par la Province en vue de mettre en place des actions concrètes pour le redéploiement économique et social sur l’ensemble de son territoire !
Cent ans plus tard les Services de la culture se sont transformés, il sont toujours extrêmement présents et impliqués sur le terrain.
Voici l’introduction du discours inaugural prononcé par Paul Pastur , le 4 mai à La Louvière :
 » 𝑳𝒂 𝒋𝒐𝒖𝒓𝒏é𝒆 𝒅𝒆 8 𝒉𝒆𝒖𝒓𝒆𝒔 𝒄𝒐𝒏𝒔𝒕𝒊𝒕𝒖𝒆𝒓𝒂 𝒅𝒆𝒎𝒂𝒊𝒏 𝒍𝒆 𝒓é𝒈𝒊𝒎𝒆 𝒏𝒐𝒓𝒎𝒂𝒍 𝒅𝒖 𝒎𝒐𝒏𝒅𝒆 𝒄𝒊𝒗𝒊𝒍𝒊𝒔é.
𝑻𝒆𝒏𝒐𝒏𝒔-𝒍𝒂 𝒑𝒐𝒖𝒓 𝒖𝒏 𝒇𝒂𝒊𝒕 𝒂𝒄𝒄𝒐𝒎𝒑𝒍𝒊.
𝑳𝒂 𝒋𝒐𝒖𝒓𝒏é𝒆 𝒅𝒆 8 𝒉𝒆𝒖𝒓𝒆𝒔 𝒔’𝒊𝒏𝒔𝒄𝒓𝒊𝒓𝒂, 𝒆𝒏 𝒆𝒇𝒇𝒆𝒕, 𝒏𝒐𝒏 𝒔𝒆𝒖𝒍𝒆𝒎𝒆𝒏𝒕 𝒅𝒂𝒏𝒔 𝒍𝒂 𝑳é𝒈𝒊𝒔𝒍𝒂𝒕𝒊𝒐𝒏 𝒅𝒆𝒔 É𝒕𝒂𝒕𝒔, 𝒎𝒂𝒊𝒔 𝒃𝒊𝒆𝒏 𝒅𝒂𝒏𝒔 𝒍𝒆 𝒅𝒓𝒐𝒊𝒕 𝒊𝒏𝒕𝒆𝒓𝒏𝒂𝒕𝒊𝒐𝒏𝒂𝒍, 𝒑𝒖𝒊𝒔𝒒𝒖𝒆 𝒍𝒂 𝑪𝒐𝒏𝒇é𝒓𝒆𝒏𝒄𝒆 𝒅𝒆 𝒍𝒂 𝑷𝒂𝒊𝒙 𝒗𝒂 𝒆𝒏 𝒅é𝒄𝒊𝒅𝒆𝒓 𝒂𝒊𝒏𝒔𝒊.
𝑵𝒐𝒖𝒔 𝒔𝒐𝒎𝒎𝒆𝒔 𝒂𝒖 𝒕𝒆𝒎𝒑𝒔 𝒅𝒖 𝒓𝒆𝒏𝒐𝒖𝒗𝒆𝒂𝒖, 𝒄’𝒆𝒔𝒕 𝒍’é𝒑𝒐𝒒𝒖𝒆 𝒐ù 𝒍’𝒐𝒏 𝒔è𝒎𝒆.
𝑳𝒆𝒔 𝒉𝒐𝒎𝒎𝒆𝒔 𝒂𝒖𝒙𝒒𝒖𝒆𝒍𝒔 𝒊𝒏𝒄𝒐𝒎𝒃𝒆 𝒍𝒂 𝒓𝒆𝒔𝒑𝒐𝒏𝒔𝒂𝒃𝒊𝒍𝒊𝒕é 𝒅’𝒐𝒓𝒈𝒂𝒏𝒊𝒔𝒆𝒓 𝒆𝒕 𝒅𝒆 𝒅𝒊𝒓𝒊𝒈𝒆𝒓 𝒍’é𝒗𝒐𝒍𝒖𝒕𝒊𝒐𝒏, 𝒅𝒐𝒊𝒗𝒆𝒏𝒕 𝒔𝒆 𝒓𝒆𝒏𝒅𝒓𝒆 𝒖𝒏 𝒄𝒐𝒎𝒑𝒕𝒆 𝒆𝒙𝒂𝒄𝒕 𝒅𝒆 𝒍𝒂 𝒔𝒊𝒕𝒖𝒂𝒕𝒊𝒐𝒏 𝒆𝒕 𝒂𝒃𝒂𝒏𝒅𝒐𝒏𝒏𝒆𝒓 𝒍𝒂 𝒓𝒐𝒖𝒕𝒊𝒏𝒆 𝒅’𝒂𝒖𝒕𝒓𝒆𝒇𝒐𝒊𝒔, 𝒑𝒐𝒖𝒓 𝒑𝒓é𝒑𝒂𝒓𝒆𝒓 𝒍𝒆 𝒎𝒐𝒏𝒅𝒆 𝒒𝒖𝒊 𝒅𝒐𝒊𝒕 𝒔𝒐𝒓𝒕𝒊𝒓 𝒎𝒆𝒊𝒍𝒍𝒆𝒖𝒓, 𝒆𝒕 𝒏𝒆 𝒑𝒍𝒖𝒔 𝒔’𝒐𝒃𝒔𝒕𝒊𝒏𝒆𝒓 𝒅𝒂𝒏𝒔 𝒍𝒆𝒔 𝒄𝒐𝒏𝒄𝒆𝒑𝒕𝒊𝒐𝒏𝒔 𝒂𝒓𝒓𝒊é𝒓é𝒆𝒔, 𝒊𝒏𝒄𝒐𝒎𝒑𝒂𝒕𝒊𝒃𝒍𝒆𝒔 𝒂𝒗𝒆𝒄 𝒍𝒂 𝒇𝒐𝒓𝒎𝒆 𝒒𝒖𝒆 𝒍𝒂 𝒑𝒓𝒐𝒅𝒖𝒄𝒕𝒊𝒐𝒏 𝒓𝒆𝒗ê𝒕𝒊𝒓𝒂 𝒅𝒆𝒎𝒂𝒊𝒏.
« 𝑵𝒐𝒖𝒔 𝒏𝒆 𝒔𝒐𝒎𝒎𝒆𝒔 𝒆𝒏𝒄𝒐𝒓𝒆 𝒒𝒖’𝒂𝒖 𝒔𝒆𝒖𝒊𝒍 𝒅𝒆𝒔 𝒕𝒆𝒎𝒑𝒔 𝒎𝒆𝒊𝒍𝒍𝒆𝒖𝒓𝒔 », 𝒅𝒊𝒔𝒂𝒊𝒕 𝒉𝒊𝒆𝒓 𝑾𝒊𝒍𝒔𝒐𝒏.
𝑶𝒏 𝒂 𝒕𝒓𝒐𝒖𝒗é 𝒅𝒆𝒔 𝒉𝒐𝒎𝒎𝒆𝒔 𝒑𝒐𝒖𝒓 𝒓𝒆𝒎𝒑𝒐𝒓𝒕𝒆𝒓 𝒍𝒂 𝒗𝒊𝒄𝒕𝒐𝒊𝒓𝒆, 𝒊𝒍 𝒆𝒏 𝒇𝒂𝒖𝒕 𝒑𝒐𝒖𝒓 𝒍’𝒐𝒓𝒈𝒂𝒏𝒊𝒔𝒆𝒓.
𝑺𝒐𝒚𝒐𝒏𝒔 𝒑𝒂𝒓𝒎𝒊 𝒍𝒆𝒔 𝒄𝒐𝒏𝒔𝒕𝒓𝒖𝒄𝒕𝒆𝒖𝒓𝒔. 𝑳𝒂 𝑫é𝒑𝒖𝒕𝒂𝒕𝒊𝒐𝒏 𝒑𝒆𝒓𝒎𝒂𝒏𝒆𝒏𝒕𝒆 𝒅𝒖 𝑯𝒂𝒊𝒏𝒂𝒖𝒕 𝒂 𝒇𝒂𝒊𝒕 𝒂𝒑𝒑𝒆𝒍 à 𝒅𝒆𝒔 𝒉𝒐𝒎𝒎𝒆𝒔 𝒂𝒑𝒑𝒂𝒓𝒕𝒆𝒏𝒂𝒏𝒕 à 𝒕𝒐𝒖𝒕𝒆𝒔 𝒍𝒆𝒔 𝒄𝒍𝒂𝒔𝒔𝒆𝒔 𝒆𝒕 à 𝒅𝒆𝒔 𝒐𝒑𝒊𝒏𝒊𝒐𝒏𝒔 𝒑𝒐𝒍𝒊𝒕𝒊𝒒𝒖𝒆𝒔 𝒐𝒖 𝒑𝒉𝒊𝒍𝒐𝒔𝒐𝒑𝒉𝒊𝒒𝒖𝒆𝒔 𝒅𝒊𝒗𝒆𝒓𝒔𝒆𝒔 𝒑𝒐𝒖𝒓 𝒒𝒖’𝒊𝒍𝒔 𝒄𝒉𝒆𝒓𝒄𝒉𝒆𝒏𝒕 𝒆𝒏𝒔𝒆𝒎𝒃𝒍𝒆 𝒄𝒆 𝒒𝒖’𝒊𝒍 𝒄𝒐𝒏𝒗𝒊𝒆𝒏𝒕 𝒅𝒆 𝒇𝒂𝒊𝒓𝒆.
𝑸𝒖𝒂𝒏𝒅 𝒐𝒏 𝒂 𝒅é𝒎𝒐𝒍𝒊, 𝒊𝒍 𝒆𝒔𝒕 𝒔𝒆𝒚𝒂𝒏𝒕 𝒅𝒆 𝒔𝒂𝒗𝒐𝒊𝒓 𝒄𝒆 𝒒𝒖’𝒐𝒏 𝒗𝒂 𝒎𝒆𝒕𝒕𝒓𝒆 à 𝒍𝒂 𝒑𝒍𝒂𝒄𝒆 𝒅𝒆 𝒄𝒆 𝒒𝒖’𝒐𝒏 𝒂 𝒅é𝒕𝒓𝒖𝒊𝒕.
𝑳’𝒐𝒖𝒗𝒓𝒊𝒆𝒓 𝒗𝒂 𝒋𝒐𝒖𝒊𝒓 𝒅𝒆 8 𝒉𝒆𝒖𝒓𝒆𝒔 𝒅𝒆 𝒍𝒐𝒊𝒔𝒊𝒓. 𝑸𝒖’𝒆𝒏 𝒇𝒆𝒓𝒂-𝒕-𝒊𝒍 ?
𝑻𝒆𝒍 𝒆𝒔𝒕 𝒍𝒆 𝒑𝒓𝒐𝒃𝒍è𝒎𝒆 𝒅𝒐𝒏𝒕 𝒋𝒆 𝒗𝒊𝒆𝒏𝒔 𝒗𝒐𝒖𝒔 𝒄𝒐𝒏𝒗𝒊𝒆𝒓 à 𝒕𝒓𝒐𝒖𝒗𝒆𝒓 𝒍𝒂 𝒔𝒐𝒍𝒖𝒕𝒊𝒐𝒏 𝒅𝒂𝒏𝒔 𝒍𝒂 𝒑𝒍𝒖𝒔 𝒄𝒐𝒓𝒅𝒊𝒂𝒍𝒆 𝒄𝒐𝒎𝒎𝒖𝒏𝒊𝒐𝒏 𝒅𝒆 𝒗𝒐𝒔 𝒃𝒐𝒏𝒏𝒆𝒔 𝒗𝒐𝒍𝒐𝒏𝒕é𝒔.
𝑱𝒆 𝒎𝒆 𝒃𝒐𝒓𝒏𝒆𝒓𝒂𝒊, 𝒒𝒖𝒂𝒏𝒕 à 𝒎𝒐𝒊, à 𝒑𝒐𝒔𝒆𝒓 𝒍’é𝒏𝒐𝒏𝒄é 𝒅𝒖 𝒑𝒓𝒐𝒃𝒍è𝒎𝒆 𝒆𝒕 à 𝒗𝒐𝒖𝒔 𝒆𝒏 𝒎𝒐𝒏𝒕𝒓𝒆𝒓 𝒍𝒆𝒔 𝒎𝒖𝒍𝒕𝒊𝒑𝒍𝒆𝒔 𝒂𝒔𝒑𝒆𝒄𝒕𝒔.
𝑽𝒐𝒕𝒓𝒆 𝒔𝒄𝒊𝒆𝒏𝒄𝒆, 𝒗𝒐𝒕𝒓𝒆 𝒆𝒙𝒑é𝒓𝒊𝒆𝒏𝒄𝒆, 𝒗𝒐𝒕𝒓𝒆 𝒔𝒂𝒈𝒂𝒄𝒊𝒕é 𝒔𝒂𝒖𝒓𝒐𝒏𝒕 𝒊𝒏𝒅𝒊𝒒𝒖𝒆𝒓 𝒍𝒆𝒔 𝒎𝒐𝒚𝒆𝒏𝒔 𝒑𝒓𝒂𝒕𝒊𝒒𝒖𝒆𝒔 𝒅𝒆 𝒓é𝒔𝒐𝒖𝒅𝒓𝒆 𝒄𝒆𝒕𝒕𝒆 𝒒𝒖𝒆𝒔𝒕𝒊𝒐𝒏 𝒆𝒕 𝒅𝒆 𝒇𝒂𝒊𝒓𝒆 œ𝒖𝒗𝒓𝒆 𝒅𝒆 𝒔𝒂𝒊𝒏𝒆 𝒑𝒓é𝒗𝒐𝒚𝒂𝒏𝒄𝒆 𝒔𝒐𝒄𝒊𝒂𝒍𝒆. « 
illustration : « l’Assiette au beurre », 1906. Pour information La Maison Losseau possède dans son magnifique Fonds la collection reliée de cette revue satirique.

D’autres articles

Femmes et Patrimoine

Femmes et Patrimoine

Les 11 et 12 septembre se tenaient les journées du Patrimoine en Wallonie. Leur thème cette année, « Femmes et Patrimoine », n'a pas manqué...

Suivez-nous sur Instagram & Facebook !

Aller au contenu principal