Journée mondiale de la Résistance

27/05/2021

En ce 27 mai, journée mondiale de la résistance, nous avions envie d’évoquer une famille de citoyens hainuyers dont la petite fille a confié un fonds d’archives à nos collègues de la bibliothèque provinciale. Chacun d’entre-eux, à sa manière, a fait oeuvre d’humanisme et s’est engagé au péril de sa vie pour défendre ses convictions durant la seconde guerre mondiale.

Vous ne les connaissez probablement pas, ce sont des citoyens « ordinaires», mais pas tout-à-fait comme les autres…

Il s’agit de la famille Nagant – Devolder.

Joseph Nagant, est né en 1888 à Charleroi . Il fréquente l’Institut commercial des industriels du Hainaut d’où il sortira ingénieur commercial (7 ème de sa promotion en 1909). Il travaille ensuite dans de nombreuses sociétés industrielles de la région du Centre : la Brugeoise Nicaise et Delcuve, les Forges de Bellecourt, les Magasins communaux du Centre, la SA Gilsoco, etc). Souffrant de problèmes de vue, il sera exempté de milice. Il sera l’un des premiers inspecteurs provinciaux des bibliothèques et fondateur de la bibliothèque communale de Houdeng Goegnies. Installé à Houdeng avec son épouse Edith et leur petit Pierre, il connaît la pénibilité de la Grande Guerre, comme en témoignent les documents de rationnement pour « 3 bouches à nourrir » qui subsistent dans ses archives. Durant cette guerre il fonde avec d’autres la fédération des Bibliothèques et Oeuvres d’éducation Populaire du Centre.

Après 1918, il participe à la création du « Foyer des Orphelins » et est actif au sein de l’Université Populaire de Haine Saint Pierre où il organise régulièrement des causeries agrémentées de projections lumineuses et galas de charité. A cette époque on prend soin de mentionner sur les affiches promotionnelles « nous invitons toute la population et spécialement les chômeurs à participer à cette conférence ». Joseph Nagant est un ami d’Alphonse Parent, premier directeur de la Commission provinciale des loisirs de l’ouvrier, et il participera à la création d’une Section de la Croix Rouge à Morlanwelz.

En 1926 il devient trésorier d’un Cercle fraternel officiellement reconnu par le Grand Orient de Belgique. Dès 1940, les activités des loges seront interrompues et les allemands et rexistes pilleront le temple installé par lui et ses amis à La Louvière. En mai 1943, Oscar Cus Chef de Rex La Louvière communiquera même les noms de 47 maçons fréquentant ce temple à l’occupant, puis plus tard les alliés bombarderont le local de ce cercle occupé alors par la police rexiste.

 

 

L’épouse d’Emile est Edith Emmeline Devolder, née à Antoing en 1882. C’est une personnalité opiniâtre et attachante qui s’engagera durant de nombreuses années dans des oeuvres de bienfaisance et plus particulièrement au service de la Croix Rouge. Ambulancière dès 1925, elle sera trésorière de la Section de la Croix Rouge à Morlanwelz fondée avec son époux et elle interviendra durant la seconde guerre mondiale dans différentes actions, venant en aide aux plus démunis.

 

 

Evacuée de son logement dès la Campagne de mai 1940, elle participera à l’assistance des personnes en exil tout comme elle, demandant sans relâche à la section belge de la Croix Rouge comment elle peut se rendre utile, elle apportera des soins aux blessés lors des bombardements de sa région. Trouvant refuge chez sa soeur à Marseille, elle continuera à aider les réfugiés et notamment les voyageurs partant de Maubeuge pour Paris. Elle évoque notamment un voyage de 22 heures en train lors duquel elle organisera des soins pour les bébés, préparera de la nourriture et aidera les réfugiés belges dans leurs démarches en leur donnant également de l’argent.

 

 

 

Leur fils Pierre, appelé affectueusement Pierrot, est né en 1915. On l’imagine grandir au coeur d’une famille profondément humaniste, assistant aux causeries de son papa, ou aux nombreux concerts de sa maman. Car Edith, outre ses qualités de « femme d’oeuvre » était aussi une brillante cantatrice mezzo-soprano qui donnait régulièrement des récitals aux profits des associations de la région venant une fois de plus de cette manière en aide aux plus démunis. Pierre deviendra professeur de dessin à Tamines et intègrera le 5ème régiment des chasseurs à pied dès le début de la seconde guerre mondiale. En juillet 1940 après un séjour à l’hôpital d’Anvers, il sera renvoyé par les autorités allemandes à son domicile et devra « s’abstenir de toute action dirigée contre l’Allemagne et les autorités militaires, devant rendre ses vêtements et équipements militaires le plus rapidement possible ».

 

Plus tard, Pierre s’engagera dans la résistance armée et soutiendra l’Armée Belge des Partisans entre septembre 1943 et octobre 1944. Après guerre, il se fera remarqué pour sa participation à l’exposition « Tourisme en Hainaut » organisée au sein du Musée des Arts et Métiers de La Louvière. C’est à ce moment qu’il présentera deux grandes cartes « parlantes » du Hainaut et de la Région du Centre.

Cette dernière oeuvre a été offerte par Joseph Nagant à l’administration communale de La Hestre et versée ensuite à l’inventaire des collections du Musée folklorique et historique mis en place par le syndicat d’initiative de La Louvière. Aujourd’hui elle fait toujours partie de la collection d’oeuvres de la Ville de La Louvière et a été d’ailleurs présentée lors de l’exposition « Trésors cachés » au MILL en 2019.

Une famille, trois destins, trois engagements en faveur de la liberté, de l’émancipation, de la protection des citoyens. Trois visages que nous avions envie de sortir un peu de l’anonymat à l’occasion de cette journée importante, visant à sensibiliser les jeunes générations à la notion de résistance.

Merci Edith, merci Joseph, merci Pierre.

Si vous souhaitez mettre en place des activités et animations en rapport avec la résistance, la déportation de manière plus générale la mémoire de la seconde guerre mondiale, n’hésitez pas à contacter notre équipe du Secteur Education Permanente et Jeunesse et sa cellule Mémoire.

 

D’autres articles

Suivez-nous sur Instagram & Facebook !

Aller au contenu principal